L’ergonomie éditoriale ne devrait plus être une option en matière de conception web !

Cette approche qui consiste à anticiper l’organisation de l’information dans un site, nécessite de maîtriser des compétences aussi variées que complémentaires : conception, architecture, communication, référencement ou encore rédaction web. La discipline, qui n’est pas réservée aux « gros sites », permet d’éviter de nombreux écueils dans un projet de conception ou d’améliorer sensiblement la qualité d’un site existant.

 

Au sommaire :

 

L’ergonomie éditoriale en amont de la conception

Pour une conception réussie, l’idéal est d’inclure cette démarche en amont du projet.
S’engage alors un dialogue constructif entre les intervenants, qu’ils soient développeurs, webdesigners ou ergonome UX et l’ergonome éditorial. Les propositions des uns devant cohabiter avec les contraintes des autres. L’ergonome éditorial va alors proposer sa vue du projet sous le prisme de l’organisation et de la compréhension de l’information. Il peut également procéder à des tests pour valider les intentions éditoriales.

Ses objectifs sont multiples :

  • Faire en sorte que l’activité soit immédiatement identifiable
  • Faire en sorte que les objectifs de communication soient facilement compréhensibles
  • Faire en sorte que l’usager accède facilement à l’info recherchée
  • Travailler la visibilité en pensant le site pour référencement naturel
  • Calibrer et adapter les textes, les titres, les accroches, les menus… aux contraintes du web

Les bénéfices de l’ergonomie éditoriale en amont de la conception

  • Le site est pensé dans son ensemble, la question des contenus est intégrée à la problématique globale
  • La possibilité de faire des tests d’arbitrage, par exemple sur les chemins critiques de navigation ou sur le wording du site avant que celui-ci ne rentre en production
  • Pas de surprise du genre : « Oups ! Ce titre de menu ne rentre pas dans l’espace alloué »
  • Un excellent retour sur investissement : pas d’aller-retour, de modifications, de corrections : le site est parfaitement calibré avant la mise en production

L’ergonomie éditoriale dans le cas d’un site existant

Sur un site existant, il est tout à fait possible d’apporter des améliorations grâce à l’ergonomie éditoriale. L’avantage est qu’il existe le plus souvent des données quantitatives et parfois qualitatives à analyser qui peuvent mettre en lumière d’éventuels dysfonctionnements.

Il est par exemple possible d’observer :

  • Quelles sont les pages les plus visitées, les plus lues ?
  • Quelles sont les requêtes tapées dans le moteur de recherche interne du site : si l’internaute a saisi un mot ou un expression-clé, on peut supposer qu’il n’a peut-être pas trouvé ce qu’il cherchait.
  • Les commentaires, les éventuels questionnaires de satisfaction…
  • Plus largement, les requêtes des utilisateurs pour cerner leurs centres d’intérêt

Il s’agira ensuite de réorganiser l’information en réponse aux besoins, de repenser les catégories, d’agir sur la granularité.

Les bénéfices de l’ergonomie éditoriale sur un site existant

  • La possibilité d’agir sur des points et des défauts identifiés
  • La possibilité d’améliorer la visibilité et le référencement
  • La possibilité d’agir sur la satisfaction utilisateur et sur la conversion
  • Un très bon retour sur investissement qui peut parfois éviter des dépenses plus importantes

L’ergonomie éditoriale en 5 étapes

  1. Étude soignée des cibles et création de personas : profils sociaux démographiques, habitudes et usages, besoins
  2. Compréhension et appropriation des objectifs et stratégies de l’éditeur du site
  3. Analyse des besoins des usagers (requêtes, contenus stratégiques…)
  4. Production de l’arborescence éditoriale assortie éventuellement de tests-utilisateurs
  5. Production de maquettes éditoriales des pages (dans le respect des contraintes techniques, graphiques et ergonomiques UX) comportant du « vrai » texte calibré